De Guillaume CHEREL.

 

Les hommes sont des maîtresses comme les autres

 

Aperçu dans les rayons grâce à sa couverture voyante et ludique, ce roman n'est pas sans me rappeler celui-ci.

La principale différence réside dans le fait que le protagoniste principal est un homme.

 

Jérôme retrouve Ava, son amour de lycée une vingtaine d'années plus tard ...

Il est séparée et voit très peu son enfant.

Elle est mariée et a des enfants.

C'est elle qui le contacte, ils se rencontrent ...

Et voilà, le tour est joué, il est amoureux comme avant !!!

 

De mon point de vue, ce roman est plus direct, sans fard ... Loin du roman de Catherine CHARRIER, qui est un peu plus fleur bleu et romantique. Ce qui n'empêche pas que l'on puisse se prendre d'affection pour le personnage, même si on devine à l'avance le déroulement de l'histoire.

On y retrouve les mêmes moments intenses des débuts, les moments de doute, les moments d'attente, les moments de colère, ... version masculine.

Le roman est également plus concis, mais je pense qu'il n'en fallait pas davantage, sinon l'auteur aurait pris le risque que l'on se lasse ; et je n'en étais pas loin concernant certains passages. Ce livre reste, cependant, une lecture rapide et divertissante.

 

Bonne lecture !!!