De Poppy Z. Brite.

 

Le Corps Exquis

 

AVERTISSEMENT : cette histoire n'est ni douce, ni à l'eau de rose !!! On rentre dans le vif du sujet dès les premières pages, on ne peut s'y tromper.

L'un est anglais, l'autre est américain...

L'un est en prison, l'autre non...

Les 2 sont homosexuels...

Les 2 ont le SIDA...

Et ils les aiment d'une manière bien particulière...

L'un les aime surtout après leur mort et l'autre, les aime pendant et après... : OUI, je parle bien de torture, de nécrophilie et de cannibalisme.

L'un va s'évader et s'enfuir aux U.S.A...

Ils vont se rencontrer, se découvrir, s'apprivoiser, échanger sur leurs pratiques, les pratiquer et aussi "s'aimer"...

En dehors de la noirceur des ces 2 personnages, nous découvrons aussi le monde paralèlle de La Nouvelle-Orléans : la violence sexuelle, le commerce sexuel, la drogue, le SIDA,...

C'est un roman très noir, violent avec beaucoup de détails très précis, sanglants, pouvant être dérangeants. Mais malgré tout cela, on se prend à vouloir en connaître davantage sur nos protagonistes, car derrière toute cette horreur, il y a un peu de "douceur"...

Une écriture simple, directe, sans fioriture. Une fois ce livre commencé, j'ai eu du mal à le poser tellement l'histoire est prenante et que j'ai eu envie de savoir ce qu'il adviendrait de Jay et Andrew.

POUR LECTEUR AVERTI UNIQUEMENT !!!

 

Bonne lecture !!!